Un nouveau-né dans la famille !

Suites des Communications Animales - Un nouveau-né dans la famille - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Georges vit avec Isidora depuis quelques temps déjà. Il n’était toutefois pas totalement renseigné sur les changements d’habitudes qui se profilaient…  

Lorsque j’ai discuté pour la première fois de communication animale avec Isidora, elle était enceinte de sept mois et n’avait pas encore annoncé officiellement la grande nouvelle à son chat. Je lui ai alors conseillé de le faire afin que les choses soient claires et qu’il puisse également se préparer à la naissance. 

Isidora a pris la peine d’expliquer à Georges qu’elle attendait une fille et que celle-ci allait bientôt partager leur vie. Après cette annonce, elle a pu constater une modification dans le comportement de Georges, celui-ci se montrant de plus en plus câlin avec la future maman et n’hésitant pas à venir se coucher près d’elle lorsqu’elle se reposait. 

Lorsque le bébé est né, Georges a été très délicat avec lui, le reniflant régulièrement et restant auprès de lui, à l’observer, lorsqu’il se trouvait seul dans sa chambre (comme vous pouvez le constater sur la photo !). 

Malgré le comportement affectueux de Georges avec la fille d’Isidora, quelque chose préoccupait les parents. Il se rendait régulièrement dans le lit de la petite lorsqu’elle ne s’y trouvait pas, y déposant quelques résidus de sable de sa caisse et des poils. C’est à ce moment qu’Isidora m’a demandé d’effectuer une communication avec lui. Elle souhaitait lui expliquer que sa venue dans le lit de la petite n’était pas très hygiénique et la tracassait beaucoup. 

Lorsque j’ai abordé le sujet avec Georges, il m’a confié qu’il allait dans le lit de sa nouvelle protégée afin de s’imprégner de son odeur. Je lui ai précisé que les parents ne souhaitaient plus qu’il s’y rende et lui ai demandé ce qu’ils pouvaient faire pour que cette habitude n’en soit plus une. Il m’a alors expliqué que s’il pouvait sentir des habits de la petite que les parents laissaient trainer, cela pourrait lui suffire et il ne retournerait plus dans le lit. 

Depuis la communication, Georges n’est plus du tout retourné dans le lit de la petite, pour le plus grand bonheur de ses parents ! Il ne se couche plus non plus sur son tapis d’éveil.

J’ai déjà abordé l’adoption d’autres animaux par la famille et les bienfaits d’une communication dans un tel cas. Mais cette situation est tout à fait transposable à l’arrivée d’un nouveau-né humain dans la famille !

Autres articles disponibles ...

Un travail d’équipe !

Nos animaux nous connaissent plus que l’on ne le croit. Grâce au lien qui nous unit, ils sont à même de nous transmettre des messages d’encouragement. C’est ce que Camille a vécu avec Noisette qui, indéniablement, conforte son « amie » dans des choix importants de sa vie.

Lire la suite...

Préparation à l’intervention et à la convalescence

Subir une intervention, ce n’est jamais une partie de plaisir. Alors, imaginez que vous soyez propulsé un beau matin chez le chirurgien, que l’on vous endorme, et que vous vous réveilliez avec un plâtre sans savoir de quoi il en retourne.

Lire la suite...

Commentaires

Soyez la première ou le premier à mettre un commentaire !

Découvrez...