Accueil provisoire d’autres animaux

Venus - Accueil provisoire d’autres animaux - Suites des Communications Animales - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Vénus, c’est la princesse d’Isabelle.

Isabelle me racontait qu’à une reprise, elle avait gardé la chienne d’une copine durant quelques jours chez elle, avec Vénus. Ce dog-sitting avait été un peu houleux. En effet, la chienne en garde prenait pas mal de place, au point qu’Isabelle avait constaté que sa chienne ne se sentait plus tout à fait chez elle. Un sentiment de malaise s’était installé.

Lorsque la copine d’Isabelle lui a demandé si elle pouvait à nouveau garder sa chienne, Isabelle m’a interpellé pour faire une communication avec Vénus. Celle-ci avait pour but notamment de savoir ce qu’elle souhaitait rester chez elle avec l’autre chienne ou partir chez les parents d’Isabelle, le temps de la garde.

Lors de la communication, Vénus m’a confirmé qu’en présence de l’autre chienne, elle ne se sentait pas à l’aise car elle avait l’impression que son espace était envahi. Elle m’a aussi confié être tout de même bien chez elle car elle y avait ses habitudes, ses affaires et qu’elle désirait donc y rester. Je me suis permise néanmoins de lui indiquer qu’elle était légitimée à réagir lorsque la chienne exagérait, mais Vénus - qui n’aime pas le conflit - m’a précisé que cela ne servait à rien de s’énerver. J’ai eu le sentiment qu’elle ne souhaitait que deux choses : manger et dormir tranquillement. Il incombait dès lors à Isabelle de mettre en place un cadre afin que ces deux activités se passent au mieux.

A la fin de la garde, Isabelle m’a détaillé le séjour. Elle m’a expliqué qu’elle avait pu constater que Vénus était nettement plus détendue en présence de l’invitée. Elle m’a aussi précisé que les balades, lors desquelles cette dernière avait pris l’habitude durant le premier séjour d’embêter Vénus, était «un vrai bonheur» la chienne attendant même cette dernière à certains moments.

Isabelle, qui s’était engagée à mettre des limites plus rapidement à la chienne, a pris cette mission très à cœur, ce qui a porté ses fruits. J’ai même reçu cette superbe photo sur laquelle on voit Vénus et l’autre chienne dormir tranquillement l’une à côté de l’autre !

Le cas de Vénus démontre qu’en présence d’autres animaux à fort caractère, les nôtres peuvent sentir leur espace accaparé et souffrir d’un malaise. Une communication peut s’avérer salvatrice afin de cibler les besoins de notre animal et faire respecter le cadre utile afin que le séjour se déroule au plus près et au mieux des besoins de chacun.

Commentaires

ANTOINE Isabelle

30/8/2017
/
5:30 pm

Merci Saskia pour ton intervention. Bises de moi et douces léchouilles de Vénus ❤️

Autres articles disponibles ...

Accident malheureux, prise en charge optimale !

En cas d’accident, il est impératif que le gardien amène son animal chez le vétérinaire. Puis, ce sera à lui de lui assurer sa convalescence. Grâce au soin à distance combiné avec une communication avec Tornado, Marguerite a compris ce qu’il était bon de mettre en œuvre pour que son chat retrouve sa pleine mobilité.

Lire la suite...

Problème physique inexpliqué

Dans certaines situations, le gardien ne peut faire l’économie d’une consultation vétérinaire. Néanmoins, une communication animale peut également soulager l’animal de ses maux. C’est ce qui est arrivé à Charlie qui s’est mis à marcher sur trois pattes avant de se déplacer à nouveau normalement après la communication !

Lire la suite...

Découvrez...