Accident malheureux, prise en charge optimale !

Suites des Communications Animales - Accident malheureux, prise en charge optimale ! - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Marguerite nourrissait Tornado depuis plusieurs années lorsqu’elle se rendait dans sa maison de campagne. Lorsqu’il s’est fait renverser par une voiture et s’est démis le bassin, elle a décidé de le prendre sous son aile et de tout mettre en œuvre pour qu’il retrouve sa pleine mobilité.

Après dix jours passés chez le vétérinaire, qui a notamment remis en place le bassin de Tornado, Marguerite l’a accueilli dans son appartement en ville. Depuis lors, elle le nourrit, le câline, fait attention à ce qu’il ne fasse qu’un minimum de pas pour que son bassin – encore fragile – ne soit pas trop sollicité… bref, elle fait tout son possible pour que son protégé se rétablisse convenablement, avant de lui redonner accès à l’extérieur.

A son retour de chez le vétérinaire, Marguerite a constaté que la convalescence de Tornado ne se passait pas parfaitement bien, en ce sens qu’il ne s’intéressait qu’à la nourriture. Ses interactions avec les membres de la famille étaient plutôt rares contrairement à ses habitudes, ce qui l’a alertée.

Outre une communication avec Tornado, Marguerite m’a demandé de lui prodiguer un soin à distance.

Une fois le soin énergétique terminé, j’ai entamé une communication avec Tornado. Il m’a immédiatement expliqué qu’il ressentait encore des douleurs dans sa hanche gauche. Il a insisté sur le fait qu’il serait peut-être bon que Marguerite fasse rapidement appel à un professionnel pour l’aider.

J’ai alors communiqué une liste d’ostéopathes à Marguerite, qui a choisi un thérapeute se déplaçant à domicile. Après son intervention, Marguerite m’a transmis le message suivant :

« Bonsoir ! L’ostéopathe que j’ai contactée s’est avérée super bien et très sympathique. Elle m’a dit qu’on venait juste au bon moment et qu’effectivement, il y avait des choses assez importantes à faire à gauche du bassin de Tornado, mais qu’elle était optimiste pour la suite. Tornado était sage comme une image. Pas étonnant puisque c’était sa demande ! Je vous remercie encore pour tout ! ».

Conclusion

Quand un animal est malade ou accidenté, le vétérinaire est la première personne à consulter.

Une fois la prise en charge par celui-ci terminée, c’est au gardien d’assurer la convalescence de son compagnon et il est logique qu’il se pose des questions si son compagnon ne se remet toujours pas.

Parfois, il est difficile d’interpréter le comportement du convalescent, car aucun signe significatif n’apparait. C’est dans ce genre de situations qu’un soin et/ou une communication peuvent s’avérer utiles pour permettre à l’animal de préciser ce qu’il ressent et pour que son gardien soit informé.

Commentaires

Soyez la première ou le premier à mettre un commentaire !

Autres articles disponibles ...

Problème physique inexpliqué

Dans certaines situations, le gardien ne peut faire l’économie d’une consultation vétérinaire. Néanmoins, une communication animale peut également soulager l’animal de ses maux. C’est ce qui est arrivé à Charlie qui s’est mis à marcher sur trois pattes avant de se déplacer à nouveau normalement après la communication !

Lire la suite...

Incompréhension face à un problème de comportement

Malgré de bonnes connaissance dans un domaine, certaines réponses dont nous avons besoin proviennent de l’extérieur. C’est le cas de Christine et Olivier qui disposent de bonnes connaissances en éducation canine mais qui n’arrivaient pas à parer aux attaques de leur chien Yoko et éviter leurs conséquences.

Lire la suite...

Découvrez...