Blog Littéraire - Vivre sans pourquoi de Alexandre Jollien - Suivre sa Joie - Saskia Parein

« Qu’est-ce qui nous met réellement en joie ? S’efforcer de repérer véritablement ce qui repose, ce qui restaure. S’abreuver aux sources qui nous tirent vers le haut, cela suffit amplement pour aujourd’hui »

C’est par la conclusion de ce bouquin que je souhaite commencer cette présentation : « Pour l’ego, tout est souffrance ! Accepter de vivre sans pourquoi c’est renoncer à trouver le remède dans le mental et prendre conscience, une bonne fois pour toutes, que l’ego est conditionné pour s’inquiéter et ruiner à chaque occasion la paix et la joie ». 

Vivre sans pourquoi c’est plonger dans la vie coréenne, les interrogations et les apprentissages quotidiens d’Alexandre Jollien. Pour arrêter de tourner autour du pot, c’est tout simplement un manuel sur la Vie et les obstacles mentaux et physiques qui peuvent se dresser sur le chemin de chacun d’entre nous. 

« C’est fou, toutes ces idées, ces malentendus qui nous empêchent de descendre dans la vie comme elle va. Je passe mon temps à me poser des questions, à m’interroger sur le comment et le pourquoi des choses. Un enfant ou un sage s’en moquerait… Parfois, je me dis que Dieu m’a créé et qu’il a plutôt bien fait son boulot, alors pourquoi se casser la tête à rédiger une sorte de mode d’emploi ? Vivre sans pourquoi, c’est tout ». 

Avec la finesse qui le caractérise, Alexandre Jollien m’a ramené à l’existence telle qu’elle devrait être. Je vais désormais m’appliquer à vivre sans pourquoi. 

« A y regarder d’un peu plus près, éclater de joie c’est tuer le moi sur le coup. La joie inconditionnelle, c’est la joie avec ses pulsions, ses crispations et ses désirs ».

Autres articles disponibles ...

Deux ans après les aventures initiatiques vécues avec le chaman Toltèque Don Justino et sa fille Inès, racontées dans La nuit des chamans, Luis Ansa repart pour le Mexique afin de continuer à découvrir les pouvoirs de ceux que l’on appelle les Naguals, détenteurs des secrets de l’ancienne religion.

Lire la suite...

Jean Monbourquette & Mireille Rosselet-Capt

Comment appréhender ces pulsions violentes que l’on sent bouillir en soi, qui accompagnent nos désirs et exacerbent nos déceptions ? L’ombre, c’est tout ce que nous avons refoulé dans l’inconscient par crainte d’être rejeté. Il faut en prendre conscience pour éviter la colère, la dépression ou la perversion.

Lire la suite...

Commentaires

Soyez la première ou le premier à mettre un commentaire !

Découvrez...