Blog Littéraire - Un retour à l’amour de Marianne Williamson - Suivre sa Joie - Saskia Parein

En 1994, lors de son intronisation à la présidence de la République de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela a fait un discours qui reprenait l’extrait suivant du livre Un retour à l’amour, Manuel de psychothérapie spirituelle : lâcher prise, pardonner aimer de Marianne Williamson. 

« Selon mon interprétation du Cours, “Notre peur la plus grande n’est pas d’être inaptes. Notre plus grande peur est d’avoir un pouvoir incommensurable. C’est notre lumière, non notre noirceur, qui nous effraie le plus“. Nous nous demandons : qui suis-je pour être brillant, formidable, plein de talents, fantastique ? En réalité, pourquoi ne pourrions-nous pas l’être ? Nous sommes enfants de Dieu. Nous déprécier ne sert pas le monde. Ce n’est pas une attitude éclairée de se faire plus petit qu’on est pour que les autres ne se sentent pas inquiets. Nous sommes tous conçus pour briller, comme les enfants. Nous sommes nés pour manifester la gloire de Dieu qui est en nous. Cette gloire n’est pas dans quelques-uns. Elle est en nous tous. Et si nous laissons notre lumière briller, nous donnons inconsciemment aux autres la permission que leur lumière brille. Si nous sommes libérés de notre propre peur, notre seule présence libère automatiquement les autres de leur peur ». 

Un retour à l’amour est à mon sens réellement un ouvrage incontournable pour quiconque s’intéresse au développement personnel et à la spiritualité. Les écrits de son auteur sont repris tant dans des films que par des personnalités publiques.  

Je ne résiste pas à vous citer encore les passages suivants : « La différente entre ceux qui “réalisent pleinement leur potentialité“ et les autres, n’est pas la potentialité elle-même, mais l’étendue de la permission qu’ils se donnent de vivre dans le présent (…) Si nous attendons du monde la permission de briller, nous ne la recevrons jamais (…) Il n’existe pas de lumière plus éclatante que la lumière qui brille en nous ».

Autres articles disponibles ...

Symbole subversif de la révolte féministe, la figure de la sorcière est de retour, prête à questionner notre rapport au monde, à la nature, au corps, à la sexualité, à la rationalité. Odile Chabrillac revisite leur histoire, leurs savoirs et leurs pouvoirs, explorant des thèmes du féminin et du développement personnel.

Lire la suite...

Ce livre nous montre que des femmes et des hommes de toutes conditions ont tenté, depuis la nuit des temps, d’adoucir le chagrin des êtres dans le deuil en franchissant pour eux le « pont de l’arc-en-ciel », qui relie notre monde à celui des disparus.

Lire la suite...

Commentaires

ANTOINE Isabelle

6/1/2018
/
4:58 pm

Voilà….. Encore un livre qui titille très fortement ma curiosité 💕 je dis tout le temps la même chose mais c’est sincère merci merci merci pour nous faire partager avec passion tes suggestions. Bisous

Découvrez...