L'Ombre - 2 livres présentés

Blog Littéraire - Apprivoiser sa part d’ombre de Jean Monbourquette - Découvrir et accueillir sa part d’ombre, construire son identité de Mireille Rosselet-Capt - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Apprivoiser sa part d’ombre - Jean Monbourquette

Découvrir et accueillir sa part d’ombre, construire son identité - Mireille Rosselet-Capt

Cet article présente deux livres en binôme, tant ils sont complémentaires. 

A un certain moment, j’entendais sans cesse parler de « l’ombre ». Je connaissais l’ombre sous la forme de la zone sombre que mon corps projette en présence de lumière. Par contre, je n’avais pas encore abordé l’ombre intérieure. 

Impossible de parler de l’ombre sans citer Carl G. Jung : « Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. Mais ce travail est souvent désagréable, donc impopulaire ». 

Selon la définition jungienne « L’ombre comprend tous les aspects de notre personnalité que nous ne reconnaissons pas comme nôtres, qui sont inacceptables en regard de l’image que nous voudrions avoir de nous-même et donner à autrui. Il s’agit en général des côtés que nous jugeons inférieurs, inadaptés ou moralement répréhensibles, qui ont été refoulés, déniés ou clivés, et qui, de ce fait, ne nous laissent pas quittes ». 

Selon Jean Monbourquette dans Apprivoiser son ombre, le côté mal aimé de soi « L’ombre, c’est tout ce que nous avons refoulé dans l’inconscient par crainte d’être rejetés par les personnes qui ont joué un rôle déterminant dans notre éducation (…) Si l’ego est l’endroit conscient de la personne, l’ombre en est l’envers inconscient (…) Faire la paix avec son ombre et se lier d’amitié avec elle constitue la condition fondamentale d’une authentique estime de soi. Car comment pourrait-on s’aimer et avoir confiance en soi si une partie de soi, son ombre, est ignorée et milite contre ses propres intérêts ? ». 

Mireille Rosselet-Capt dans son bouquin Découvrir et accueillir sa part d’ombre, construire son identité explique que « L’ombre n’est pas seulement faite de tous les prétendus horribles défauts que notre éducation et notre volonté de ne montrer que les côtés acceptables de nous-mêmes ont mis de côté. Ce sac à déchets contient aussi de véritables trésors (…) On trouve, en particulier, dans notre ombre, certaines qualités positives qui n’étaient pas les bienvenues dans notre milieu et que nous avons réprimées pour mieux nous faire accepter. Il n’est pas toujours bien vu, en effet, d’être trop brillant(e), trop joyeux(se) ou même trop beau(belle) ». 

Aller à la découverte de sa part d’ombre n’est pas le travail le plus agréable qui soit. Il nous met d’ailleurs souvent dans l’inconfort. En revanche, il est indispensable de se munir de sa lampe de poche et d’aller jeter un coup d’œil dans notre zone sombre intérieure afin de lui redonner sa légitimité.

Voici un article intéressant traitant de l’ombre de l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires : https://www.inrees.com/articles/mettre-sa-part-ombre-a-la-lumiere/

Commentaires

Soyez la première ou le premier à mettre un commentaire !

Autres articles disponibles ...

Churla est une Indienne descendue des hauts-plateaux boliviens où vit encore ce qui reste du peuple Ayamara. Dès l’âge de sept ans elle fut initiée à l’art traditionnel des kalawayas (chamanes). Elle a également suivi des études de médecine, ce qui est exceptionnel pour une fille de paysans pauvres.

Lire la suite...

Véronique Aïache

La quiétude serait-elle un art ? A en croire Véronique Aïache, oui. Et qui le détient ? Les chats, assurément. Cet ouvrage nous livre les clés pour observer et comprendre les chats. Ils deviennent alors nos guides vers un équilibre parfait entre le monde extérieur et la paix intérieure.

Lire la suite...

Découvrez...