Blog Littéraire - Kalawaya, Churla, chamane bolivienne de Henri Gougaud - Suivre sa Joie - Saskia Parein
« En vérité, nous n’avons pas d’imagination. Nous n’avons que des mémoires ».

Churla, c’est l’équivalent de Luis Ansa, en femme. Elle a d’ailleurs connu celui-ci et déclaré à son sujet :

« Son initiation, dit elle, fut celle des hommes, fondée sur la relation avec le feu et le minéral. La mienne fut celle des femmes, fondée sur la relation avec l’eau et la terre ».

Churla a été une combattante révolutionnaire bolivienne après la mort du Che Guevara. Elle a également suivi des études de médecine, ce qui est exceptionnel pour une fille de paysans pauvres.

Elle a surtout été initiée par une certaine Vilma, qui était accoucheuse, à l’art d’être une chamane. Celle-ci avait pour habitude de lui transmettre régulièrement des enseignements afin qu’elle prenne conscience que l’eau, la pierre, les arbres et les hebres sont bien plus que ce que l’on peut voir avec les yeux et analyser avec le mental. Elle aimait dire à Churla :

« Deux mondes sont en chacun de nous : le mental et le sensible. Il est bon de fréquenter l’un et l’autre (…) La politique, les études ne sont que des lieux à visiter. Mais sache que tu n’es chez toi ni chez l’une, ni chez l’autre. Explore-les, c’est bien. L’important est que tu ne lâches pas ton désir de connaissance. Tu es faite pour servir la vie. C’est elle, ton véritable amour ! ».

Churla s’est expatriée en Suisse en 1981 en tant que réfugiée politique. Elle propose depuis de nombreuses années des bains de purifications aymaras afin de nettoyer les mémoires des personnes qui le désirent. Grâce à cette activité, elle soutient des projets éducatifs au sein de l’école Carlos Flores Bedregal dans son pays.

Commentaires

Si vous ne souhaitez pas vous connecter via Facebook, Twitter ou Google +, ni créer un compte Disqus, vous pouvez laisser un commentaire en tant qu'invité. Pour ce faire, cliquez sur "Nom" (sous le titre "ou inscrivez-vous sur Disqus") et cochez ensuite "Je préfère publier en tant qu'invité".

Aucun ancien commentaire.

Autres articles disponibles ...

« Ceux qui me connaissent m’appellent Bruno. Depuis l’enfance, je reçois les messages de personnes passées sur l’autre rive. Les âmes ne meurent jamais. Elles continuent à nous accompagner, nous guider et nous rendre meilleurs. »

Lire la suite...

Selma a réussi dans la vie, mais elle n’est pas heureuse. Placer le faire avant l’être l’a perdue. Elle rencontre alors un homme qui lui apprend que le bonheur est une valise légère et que la vie qu’on accueille apporte plus de joie que celle qu’on maîtrise.

Lire la suite...

Découvrez...