C’est la JOIE, ta boussole !

Blog Littéraire - C’est la JOIE, ta boussole ! de Isabelle Muller - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Canalisation d’Isis – message reçu en écriture automatique par Isabelle Muller, le 3 octobre 2014.


Boussole, c’est la joie, ta boussole. C’est la joie, ta boussole de la vie divine en fait. Cela fonctionne comme un aimant à succès. Cela fonctionne comme un aimant à bonheur en fait.

Si tu ressens de la joie, tu peux le faire. Si tu ne la vois pas, ce n’est pas un problème. Ce qui compte, c’est le ressenti. Le ressenti de la joie, le ressenti de l’amour du Divin sur la Terre aussi, ainsi. C’est cela l’important. Ce que vous ne comprenez pas forcément en fait, car vous cherchez la joie au lieu de la vivre. Vous devinez la joie au lieu de l’ETRE, de l’être, en paix et en amour en fait. 

Soyez la joie ! Vivez la joie et non la programmation ! Ne la programmez pas car elle se vit. Elle se vit, tout simplement. 

Vous pensez qu’elle n’est pas là tous les jours. Vous pensez qu’elle n’est pas là pour vous. Pourtant, elle l’est, elle l’est. Mais elle n’est pas en vos cœurs, si vous ne lâchez pas les peurs de ne pas l’être. Elle n’est pas en vos cœurs, si vous pensez aux peurs de la vie d’amour en fait.  Qu’est-ce que cela veut dire ? Et bien soyez ce que vous êtes dans le fond de votre âme et conscience. Ne perdez pas de temps à voir le mal qui se joue de la paix et du bonheur sur la Terre. Ne le regardez point. Ne le pensez plus. Vivez, vivez la joie de l’instant divin ! Car la joie est divine, dans l’instant présent, du moment de l’ETRE. La joie est divine et présente, dans l’instant de la joie, ici et maintenant. Ici et maintenant.

Pourquoi la peur ? Dites-vous. Pourquoi la Peur ? Demandez-vous. Car vous ne voyez pas l’amour du Divin, dans la vie de tous les jours. Vous ne le voyez plus. C’est cela aussi la peur. 

La peur aveugle. La peur rend sourd.

La peur vous pétrifie sur les sommets de la peur d’être vous-même, ce que vous êtes déjà.

La peur, c’est la peur de l’être divin sur la Terre. La peur, c’est le manque de foi du Divin sur la Terre. La peur vous met en crainte, dans le pire des doutes d’être ce que vous êtes. La peur vous met en crainte de ne pas être ce que vous êtes déjà, beaux et divins, beaux et divins.

Ne voyez plus la peur, pour être en joie de vivre la vie divine aussi, ainsi. Ne voyez plus la peur de tout cela. Et vous saurez être la joie de la vie sur la Terre aussi. Vous saurez être la joie de la vie divine sur la Terre aussi. 

Vous n’y croyez plus, vous n’y pensez plus. Pourtant, elle est là pour être en vie, dans la vie divine, sur la Terre aussi. Elle est ce qu’elle est, belle et divine, unique et amour divin. Elle est, elle est ainsi. Voyez-la, voyez-la. Et vous êtes en paix d’être ce que vous êtes déjà, au fond de votre cœur de vie. 

Vous êtes beaux et grands ; la joie est belle et grande. Vous êtes divins ; la joie est divine. Vous êtes amour ; la joie est amour.

La joie est amour. Vous l’êtes aussi, vous l’êtes aussi ! 

Ce n’est pas un livre dont je vous parle cette fois-ci, mais d’une canalisation. 

Conlusion

Isabelle Muller a fondé l’Ecole de l’Intuition à Lausanne. Elle reçoit des messages de l’au-delà et les retranscrit afin de les partager avec le plus grand nombre. Elle offre également notamment la possibilité à tout à chacun de suivre des stages en écriture intuitive.

J’ai moi-même suivi l’un de ses stages le temps d’un week-end. La luminosité et la bienveillance d’Isabelle m’ont subjuguée. L’écouter canaliser des messages alors que nous, les stagiaires, étions en méditation était une réelle fascination. Je n’avais que très rarement touché à la beauté et à la profondeur que je retrouve dans ses textes. 

Quoi de plus naturel que de partager sur ce site la canalisation d’Isis sur l’importance de la Joie ?

Autres articles disponibles ...

La grâce n’est pas réservée à Mozart : chacun peut y aspirer, pour peut qu’il croie en lui-même et en sa propre musique intérieure. Véritable hymne à l’amour, ce livre nous engage à voir au-delà des chemins tout tracés et nous ouvre à la poésie du monde, au côté subtil de la vie.

Lire la suite...

La perte d’un animal de compagnie peut être une expérience douloureuse. Et pourtant, Les animaux ne meurent pas examine leur départ au plan spirituel et explore le processus de la mort en s’appuyant sur les points de vue respectifs des animaux et de leurs maîtres.

Lire la suite...

Commentaires

Saskia Parein

8/8/2017
/
8:26 pm

Réponse à Isabelle Muller - Commentaire du 07/08/2017 / 23h49

Encore un magnifique message que je ne me lasse pas de lire et relire! Merci Isabelle!

Isabelle Muller

7/8/2017
/
11:49 pm

MERCI, Saskia, de choisir d’ETRE dans cette JOIE de vivre tout ce qui est le Beau et le Bon, autour de toi-même déjà. Sans les doutes, à tout cela.

MERCI d’être là, pour le DIRE aussi.

Tout est simple et vrai, dans l’EXPRESSION de la vie de la joie, que nous sommes déjà…

Denise

28/7/2017
/
5:03 pm

À suivre cette boussole…

Découvrez...