Blog Littéraire - Le défi d’être de Denise Desjardins - Suivre sa Joie - Saskia Parein

C’est en tout premier lieu le titre qui a attiré mon regard. Puis la photo. Ensuite son prénom et enfin son nom de famille. 

Le titre me paraissait résumer la Vie sur cette terre. Sur la photo, je voyais une très vieille dame porteuse d’une immense grandeur malgré son corps frêle. Son prénom m’a rappelé celui de ma mère. Avec son nom de famille, j’ai fais le lien avec Arnaud Desjardins, son mari. 

Selon les propos de son fils Emmanuel Desjardins, Denise Desjardins ne s’est jamais prétendue maître spirituel. Elle était avant tout une disciple qui avait consacré sa vie à transmettre ce qu’elle avait reçu de Swâmi Prajnânpad et Mâ Ananda Mayî, notamment à travers la pratique du lying (forme particulière d’anamnèse). 

Cet ouvrage contient plusieurs parties. 

La première est la retranscription d’entretiens avec Gilles Farcet dans laquelle Denise Desjardins revient sur le déroulement de son existence. Le thème principal de ces entrevues est la vie de couple, sa vie de couple. Elle aborde également l’attirance de son époux pour d’autres femmes et la difficulté de cette étape pour son âme. Elle a exprimé à ce propos : « Si l’on vit seul, on n’a guère d’occasion de voir se déployer nos peurs et nos projections (…) Une chose est sûre : on ne peut pas changer l’autre ; il nous est seulement possible, au prix de grands efforts, de nous changer nous-mêmes. Peut-être quelque effet d’osmose prendra-t-il alors place chez l’autre ; mais ce sera toujours un effet annexe de notre propre transformation ». 

La deuxième partie est la retranscription d’un entretien avec Bernard Campa. Celui-ci explique notamment que Denise Desjardins l’a aidé à réaliser son film La Face Cachée et que grâce à ses séances de lying avec elle, il a pu lâcher des peurs.

La troisième partie est un entretien avec Patrice Van Eersel, journaliste et écrivain, qui décrit ses expériences auprès de Denise Desjardins. 

La quatrième partie est un entretien réalisé par Fabienne Desjardins, l’épouse du fils de Denise Desjardins. Celle-ci y décrit notamment ses séjours à l’hôpital et son apprentissage de l’obéissance. 

La cinquième partie est un texte descriptif d’Emmanuel Desjardins au sujet de sa mère. 

La sixième partie enfin comporte deux textes rédigés par Gilles Farcet en hommage à Denise Desjardins.

Ce bouquin est le premier de Denise Desjardins que j’ai lu. J’y ai découvert son parcours de vie et son univers. Ses enseignements me paraissent si fondamentaux, qu’il y a de fortes chances pour que je me plonge dans la lecture d’autres de ses livres, avec Joie bien évidemment.

Autres articles disponibles ...

La grâce n’est pas réservée à Mozart : chacun peut y aspirer, pour peut qu’il croie en lui-même et en sa propre musique intérieure. Véritable hymne à l’amour, ce livre nous engage à voir au-delà des chemins tout tracés et nous ouvre à la poésie du monde, au côté subtil de la vie.

Lire la suite...

La perte d’un animal de compagnie peut être une expérience douloureuse. Et pourtant, Les animaux ne meurent pas examine leur départ au plan spirituel et explore le processus de la mort en s’appuyant sur les points de vue respectifs des animaux et de leurs maîtres.

Lire la suite...

Commentaires

Antoine Isabelle

11/8/2017
/
2:12 pm

Une fois de plus merci à toi Saskia de nous faire découvrir des livres d’exception. Bises.

Découvrez...