Communiquer avec les animaux défunts

Blog Littéraire - Communiquer avec les animaux défunts de Jean-Luc Janiszewski - Suivre sa Joie - Saskia Parein
« Chaque animal que Dieu a créé rentrera à la maison une fois sa vie sur terre achevée. Non seulement ils nous y attendent avec impatience, mais encore ils seront les premiers à nous y accueillir à notre arrivée ».

Jean-Luc Janiszewski est un interprète animalier incontournable pour celui qui s’intéresse au sujet. Il est l’auteur de plusieurs livres dont le célèbre « L’effet Mowgli ou comment communiquer avec les animaux ». Il s’est notamment spécialisé en communication animale auprès de Penelope Smith (l’auteure du livre « Les animaux ne meurent pas » présenté dans un article précédent) et d’autres communicateurs confirmés dans de nombreux pays étrangers.

Dans son livre Sur le pont de l’arc-en-ciel, Jean-Luc Janiszewski explique que chaque animal, comme chaque être humain, possède une âme qui continue à vivre dans le monde des esprits après la mort. Il relate des anecdotes émouvantes à ce propos et prodigue des conseils utiles pour quiconque serait tenté d’entrer en contact avec  l’âme d’un animal défunt.

Jean-Luc Janiszewski a partagé dans son bouquin ce que Kate Solisti, interprète animalière américaine, a récolté comme informations en se connectant à la Conscience divine des chiens. A la question « Où allez-vous quand vous mourez ? », celle-ci a répondu ce qui suit : 

« La mort n’est pas le terminus de l’âme, mais seulement la fin d’un corps. Nous savons que la mort est temporaire. Voici ce qui arrive : un corps (il s’agit de tous les corps physiques – humain, canin, arachnéen) dépérit et s’arrête de fonctionner. L’âme quitte le corps et s’évapore dans l’air. Quand elle s’évapore, l’énergie se transforme à nouveau, rejoignant la Vie. Par « Vie », nous entendons une vie sans fin, une vie éternelle, ne faisant qu’un avec l’Amour, avec le Créateur. Certains d’entre vous appellent cela « le ciel ». Certains l’appellent « la suite ». Nous, nous l’appelons le « Lieu de Réunification ». Un lieu où il n’y a ni douleur physique, ni souffrance. Là, l’âme voit clair, libérée des contraintes de la forme physique et de l’expérience personnelle. En ce lieu, on offre à l’âme une mise en perspective de sa vie. L’âme a l’opportunité de revoir sa vie passée et de décider que faire par la suite (… ) ».

Les croyances sont propres à chaque individu. Certains estimeront qu’il n’est pas possible d’entrer en contact avec l’âme d’un animal défunt et la seule manière de réagir est, me semble-t-il, de respecter cette croyance. D’autres considéreront cette communication envisageable. A ceux-ci, je leur conseille vivement de tenter l’expérience, laquelle est magnifique en plusieurs aspects. Non seulement elle est riche en enseignements (une âme défunte peut nous apprendre beaucoup sur l’au-delà que nous rejoindrons nous aussi, un moment ou un autre). Mais elle est également réconfortante. En effet, quoi de plus beau que de savoir l’âme de son animal défunt, mue par l’Amour inconditionnelle qu’elle nous porte, prête à nous guider et nous épauler durant notre vie terrestre ?

Commentaires

Soyez la première ou le premier à mettre un commentaire !

Autres articles disponibles ...

Churla est une Indienne descendue des hauts-plateaux boliviens où vit encore ce qui reste du peuple Ayamara. Dès l’âge de sept ans elle fut initiée à l’art traditionnel des kalawayas (chamanes). Elle a également suivi des études de médecine, ce qui est exceptionnel pour une fille de paysans pauvres.

Lire la suite...

Véronique Aïache

La quiétude serait-elle un art ? A en croire Véronique Aïache, oui. Et qui le détient ? Les chats, assurément. Cet ouvrage nous livre les clés pour observer et comprendre les chats. Ils deviennent alors nos guides vers un équilibre parfait entre le monde extérieur et la paix intérieure.

Lire la suite...

Découvrez...