Blog Lifestyle - Animaux - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Quelques conseils lors de l’adoption d’un chat

Pourquoi un article spécifique sur l’adoption d’un chat et non d’un chien, d’un cheval ou d’un lapin ?

Primo, parce que j’ai moi-même un chat et que je suis plus à même d’écrire au sujet de ma propre expérience 😊

Deuxio, parce que j’ai plusieurs amis qui ont récemment adopté des chats et que j’ai remarqué qu’il y avait plein de conseils pratiques à donner en la matière. Je me suis donc dit qu’un article qui récapitule toutes les bonnes idées était le bienvenue !

La décision d’adopter un chat

Un chat, c’est chou (enfin, dites pas ça à la femme de mon meilleur ami qui en est phobique… !!).

Oui, en général, tout le monde trouve un chat mignon, peu importe sa race. A la vue d’une petite bouille de félin, un réflexe : vouloir le caresser et lui faire des câlins.

Sauf qu’adopter un chat, comme n’importe quel animal, est un acte important duquel en découlera tout un tas de responsabilités.

Je ne vais pas vous faire toute la morale habituelle sur l’adoption des animaux, mais simplement vous rappeler qu’un chat vit en moyenne 16 ans. J’ai même fait une communication avec un chat qui avait 23 ans, c’est vous dire qu’il restera longtemps à vos côtés !

Avant d’adopter un chat, il s’agit donc de prendre une décision mûrement réfléchie plutôt que d’agir sur un coup de tête.

Quel type de chat vous correspond et est en adéquation avec votre manière de vivre

Blog Lifestyle - Quel type de chat vous correspond - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Il peut être bon de vous renseigner sur les races et leurs caractéristiques. Un persan (qui est plutôt un chat d’intérieur) n’aura pas le même caractère qu’un abyssin (hyperactif de nature).

Selon le type de compagnon que vous recherchez et les conditions de vie que vous pouvez lui offrir (une vie uniquement à l’intérieur ou avec accès à l’extérieur), les réflexions seront différentes.

Prenez aussi en considération votre rythme de vie afin d’être sûr que vous disposez de suffisamment de disponibilité pour votre compagnon. Bien qu’un chat soit très indépendant, il aura néanmoins besoin d’attention et de moments privilégiés avec vous. Si vous travaillez à 100% et que vous aimez vous évader tous les week-end, ne vous étonnez pas si votre chat tombe en dépression, saccage votre intérieur et vous attaque.

Pensez encore aux alternatives qui s’offrent à vous pour le faire garder lorsque vous êtes absent plusieurs jours pour vous sentir libre, tout en assurant son bien-être.

Enfin, demandez-vous si vous êtes allergique. Dans ce cas, identifiez les races hypoallergéniques afin d’éviter un aller-retour inutile au chat que vous ne pourrez pas garder auprès de vous.

Vous élargissez la tribu

Vous avez déjà un ou plusieurs animaux qui vivent avec vous ?

Demandez-vous si cela est judicieux d’en adopter un autre en prenant en considération les aspects financiers et organisationnels avant tout.

Une communication animale intuitive avec vos animaux peut être une bonne idée dans le but de leur demander s’ils sont d’accord sur le principe d’élargir leur clan et, en cas de réponse positive, s’ils ont des souhaits particuliers à émettre en vue de cet événement. Cette démarche assurera une arrivée agréable à votre nouveau compagnon, tout en respectant les besoins de ceux déjà présents.

Aménagement de votre intérieur

Adopter un chat va nécessiter davantage d’aménagements dans votre intérieur que l’adoption d’un chien, pour la simple et bonne raison que les félins ont des besoins différents des canidés.

Un chat aime être en hauteur. Pour cette raison, lui mettre à disposition au moins un arbre un chat paraît un minimum.

Un chat a besoin de pouvoir se cacher lorsqu’il se sent menacé. Lui acheter, lui confectionner quelques cachettes ou simplement l’autoriser à se réfugier sous votre lit paraît judicieux afin qu’il s’estime en sécurité chez vous.

Blog Lifestyle - Aménagement de votre intérieur - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Votre chat deviendra le concierge de votre quartier ! Il aimera tout particulièrement regarder de longues heures à l’extérieur et observer les gens et les animaux passer. Si vous lui permettez l’accès à des meubles devant une fenêtre (ou le must : son arbre), il sera le plus heureux du monde !

Garder un chat à l’intérieur uniquement est possible. Toutefois, si vous avez un petit balcon, cela lui procurera un grand plaisir de pouvoir sentir le vent sur son visage, renifler toutes les odeurs ainsi que d’entendre les oiseaux chanter. Renseignez-vous sur la manière de sécuriser votre balcon ou munissez-vous d’un harnais et d’une laisse pour éviter qu’il ne tombe.

Un chat aime se faire les griffes. Afin d’éviter que vos meubles ne soient la proie de ses rasoirs aiguisées, acheter au moins un grattoir. S’il ne porte que peu d’intérêt à celui-ci, achetez un spray à la valériane et appliquez-en dessus. Les chats aiment la valériane et ils seront attirés par les endroits qui portent son odeur plutôt que votre canapé en cuir que vous aimez tant !

Un chat d’intérieur (mais parfois aussi d’extérieur !) fait ses besoins dans une caisse. Selon la taille adulte du chat que vous adoptez, la caisse devra être plus ou moins grande. Il s’agira de la changer environ une fois par semaine afin d’éviter les mauvaises odeurs. Soyez prêt à partager ces moments d’intimité avec lui !

Prenez en considération l’aspect financier

Il peut être intéressant de demander à votre entourage quels sont les frais qu’ils engagent pour leur chat, nourriture/litière/vaccins/frais médicaux divers compris. Cela vous permettra de faire vos calculs en amont et vous assurer que vous pourrez lui offrir tout le confort qu’il mérite.

Soyez attentifs au fait qu’un chat, comme un être humain, a en général son lot de soucis physiques. Il peut être allergique à certains aliments, souffrir d’une maladie présente dès la naissance qui peut éventuellement devenir chronique… Demandez-vous s’il n’est pas intéressant de contracter une assurance pour vous éviter de trop grosses dépenses ou en tout cas, soyez prêts financièrement à être confronté à ce genre de coûts.

Votre chat est bien arrivé dans son nouveau foyer

Blog Lifestyle - Votre chat est bien arrivé dans son nouveau foyer - Suivre sa Joie - Saskia Parein

Quelques conseils à prendre (ou à laisser !) quand votre compagnon vous a rejoint à bord :

  • Un chat qui arrive dans un nouveau foyer peut réagir différemment selon son caractère. Ne vous étonnez pas si le vôtre reste plusieurs heures sous un meuble, dans un premier temps. Laissez-le alors tranquille, tout en lui mettant de l’eau et de la nourriture à proximité. S’il n’est toujours pas sorti de sa cachette après 24 heures, commencez à vous soucier de son état. Et s’il semble complètement tétanisé, obtenez l’aide d’un professionnel (vétérinaire, comportementaliste ou demandez une communication animale intuitive ou un soin à distance pour les animaux) pour le sortir de sa bulle émotionnelle
  • Les chats dorment beaucoup, en particulier les chatons. Ces derniers ont besoin de dormir énormément afin que leur cerveau se constitue convenablement. Respectez les siestes de votre compagnon ! Laissez-le tranquille durant ces moments sacrés de repos. Non seulement il se reposera comme il le faut, mais cela renforcera la confiance qu’il vous accordera (imaginez si on vous dérangeait pendant votre sommeil dans quel état de vigilance constant vous seriez !)
  • Axez tout votre comportement en pensant é-du-ca-tion ! Oui, un chat s’éduque, contrairement aux idées reçues. Différemment d’un chien, certes, mais il est tout aussi intelligent et décryptera vos attitudes avec le temps

Quelques règles de sécurité indispensables :

  • Ne jouez jamais avec vos mains ou vos pieds afin d’éviter qu’il les assimile à des jouets. Cela paraît logique, mais trop de personnes utilisent encore leur corps pour amuser leur chat et s’étonnent après coup qu’il les attaque. Pour éviter que votre chat vous considère comme son terrain de jeu, privilégiez les jouets qui sont là pour ça !
  • Expliquez à votre enfant qu’un chat reste un animal plus ou moins sauvage. Montrez-lui comment se comporter avec lui pour éviter les accidents. En principe, même avec un nouveau-né, la cohabitation se déroule plutôt bien, mais prendre certaines précautions est tout de même indiqué
  • Ne laissez pas vos fenêtres ouvertes en imposte, ou du moins pas sans surveillance. Les chats étant naturellement attirés par l’extérieur, ils auront envie de sauter par la fenêtre pour croquer l’oiseau qui s’approche trop prêt. S’il reste coincé dans l’ouverture de la fenêtre, il risque d’être sérieusement blessé, voire de mourir. Il existe des petites grilles à fixer sur vos fenêtres si vous souhaitez néanmoins les laisser en imposte, tout en assurant la sécurité de votre poilu
  • Les points faibles physiques du chat sont ses reins. Afin de vous assurer qu’il boive suffisamment, prévoyez plusieurs points d’eau, voire une fontaine s’il n’aime pas boire dans sa gamelle (ou plonger sa tête dans votre verre, comme la mienne… !!)
  • Normalement, si votre chat est resté suffisamment de temps auprès de sa mère, il est bien éduqué, dans le sens qu’il fait ses besoins dans une caisse. Dès les premiers instants chez vous, montrez-lui où se trouve sa caisse en le mettant dedans
  • Derniers petits conseils qui peuvent vous être pratiques : si vous adoptez un chaton, habituez-le à être touché par l’humain afin que ses visites chez le vétérinaire lui soient moins pénibles. En particulier, vous pouvez lui toucher le ventre, les pattes et la bouche. Pour ma part, depuis que la mienne est petite, je lui coupe les griffes et lui brosse les dents. Alors bon, faut bien l’avouer, elle n’aime pas ça du tout, mais à deux, on arrive plus ou moins à lui prodiguer ces soins correctement, sans la martyriser non plus !

Et comme je pourrai encore écrire des tonnes de choses, mais que je vais éviter de faire un article long comme le bras, je m’arrête-là ! N’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous avez des questions spécifiques !

Ah et une toute dernière chose très importante… préparez-vous mentalement à ne plus vivre chez « vous », mais chez votre chat tout en continuant à payer le loyer 😊

Et vous, quels seraient vos conseils en vue de l’adoption d’un chat ?

Suivre sa Joie - Saskia Parein - L'Oasis des Vétérans

Ces magnifiques photos ont été prises par le talentueux Gregory Takatch. Si vous souhaitez en connaître plus sur son travail, n’hésitez pas à consulter sa page Instagram !

Suivre sa Joie - Saskia Parein - L'Oasis des Vétérans

Commentaires

Si vous ne souhaitez pas vous connecter via Facebook, Twitter ou Google +, ni créer un compte Disqus, vous pouvez laisser un commentaire en tant qu'invité. Pour ce faire, cliquez sur "Nom" (sous le titre "ou inscrivez-vous sur Disqus") et cochez ensuite "Je préfère publier en tant qu'invité".

Aucun ancien commentaire.

Autres articles disponibles ...

Mon grand-père était très proche des animaux. Je me souviens des visites du zoo de Servion que nous faisions ensemble et durant lesquelles il s’amusait à me montrer les résidents à poils, écailles et plumes. Il aimait aussi me faire découvrir les espèces animales du musée de zoologie du Palais de Rumine à Lausanne.

Lire la suite...

La première fois que j’ai fait de l’acupuncture, c’était adolescente, pour traiter mon acné. Mais la thérapeute que je consultais me faisait tellement mal en me plantant ses aiguilles que j’allais à ses consultations à reculons. J’en garde un très mauvais souvenir… Venez découvrir comment j’ai vaincu cette crainte.

Lire la suite...

Découvrez...